top of page

Publicité Leclerc



Manger des produits premiers prix pour s'acheter une chemise, c'est non !

Une nouvelle publicité signée Leclerc tourne sur vos télévisions ces jours-ci.

Un bébé tout mignon vous raconte que son papa a acheté des produits éco+ toujours moins cher pour pouvoir s'offrir une chemise.

Sur la forme comme sur le fond, la Guinguette dit NON.

Cher petit enfant, ton papa t'aime tellement que ça ne le dérange pas de te nourrir avec des produits à la qualité, à l'origine et à la composition douteuse pour pouvoir se payer une chemise.

Est-elle vraiment indispensable en plus ? Les français ont assez de vêtements dans leurs armoires pour tenir 100 ans sans en racheter.

Car si Leclerc prétend défendre votre pouvoir d'achat (ce qui ne correspond absolument pas a la réalité comme ce documentaire de complément d'enquète passée en septembre sur France2), c'est au détriment des agriculteurs et des producteurs qui sont obligés de vendre leur production à des prix toujours plus bas, avec des coûts qui augmentent en parallèle.

Tiens, c'est marrant, Leclerc ne fait pas de publicité pour parler de ces agriculteurs qui ont débarqués dans un magasin pour dénoncer les pratiques de prix abusives...

De manière générale, mais encore davantage en cette période d'inflation, l'alimentation est présentée comme une variable d'ajustement dans le budget des ménages. Parmi les différentes dépenses qui le composent, c'est celui de l'alimentation qui doit baisser en premier et en priorité.

Achetez des chemises, une voiture électrique ou le nouvel iPhone, mais surtout n'oubliez pas de dépenser moins et toujours moins pour manger !

Après tout, ce n'est pas si grave, la nourriture que vous achetez, vous allez juste l'avaler et elle va simplement traverser vos organes vitaux un par un.

C'était le coup de gueule de la Guinguette.

Merci de nous avoir lu.

13 vues0 commentaire

コメント


bottom of page